Classico Zheng He

News et événements

Bateau-Trésor Zheng He Ulysse Nardin

Le bateau-trésor (bao-chuan en chinois) était un type de grande jonque appartenant à la flotte de l’amiral Zheng He, grand navigateur et explorateur qui effectua sept expéditions mémorables sous la dynastie Ming au début du XVe siècle.

D’une longueur de 137 mètres pour 55 mètres de large, ces gigantesques embarcations comportaient neuf mâts et quatre ponts. Elles pouvaient accueillir jusqu’à 500 membres d’équipage, sans compter les marchandises. S’ils furent peu nombreux, les voyages de Zheng He couvrirent des distances considérables, ralliant les terres éloignées d’Afrique et du Moyen-Orient en passant par l’Asie du Sud-Est. Avec une flotte composée de centaines de bateaux et des équipages de près de 30 000 hommes, Zheng He mit sur pied la plus vaste expédition maritime de l'époque. Entre 1405 et 1433, Zheng He effectua au total sept voyages, visitant pas moins de 37 pays.

Pour représenter fidèlement le bateau-trésor de Zheng He, Ulysse Nardin a fait appel aux ateliers Donzé Cadrans, spécialisés dans l’art de l’émail, qui ont utilisé la technique complexe de l’émail cloisonné, si prisée des collectionneurs. Cette forme artisanale ancienne, qui remonte au début du IVe siècle, permet de réaliser de fines cloisons à partir d’un minuscule fil d’or, créant ainsi des compartiments dans lesquels est déposé l’émail. Chaque cadran cloisonné exige une grande patience et une extrême minutie : 26 opérations différentes, totalisant pas moins de 50 heures de travail  sont nécessaires pour donner vie à une scène.

Façonné en or rose 18 carats et animé par le mouvement à remontage automatique UN-815 avec certificat COSC officiel, ce modèle de la collection Classic affiche la précision caractéristique qui a fait la renommée des montres Ulysse Nardin. La fiabilité est également au rendez-vous, avec une réserve de marche de 42 heures et un cadran de 40 mm étanche à 50 mètres.

Bienvenue à la montre Classico Zheng He, un garde-temps qui illustre, une fois de plus, la philosophie d’Ulysse Nardin : préserver la tradition tout en façonnant l’avenir de l’horlogerie.