Votre confort et votre sécurité sont primordiaux pour Ulysse Nardin. Découvrez vos modèles préférés à domicile.

Prendre rendez-vous Fermer

Après la tempête:
L'arrivée du premier skipper du Vendée Globe après 80 jours de course en solitaire

Vendée Globe Bestaven

Un Vendée Globe “facile”, ça n’existe pas. Cette course est, à juste titre, considérée comme l’épreuve sportive la plus éprouvante au monde. Et l’édition 2020/2021 n'est pas une exception à la règle. Sur la ligne de départ, le 8 novembre 2020, 33 skippers, 33 explorateurs, 33 « Ulysses » libres d’esprit et plus fous les uns que les autres, prenant la route du tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance, depuis Les Sables d’Olonne.​

C’est un feu d’artifice étincelant qui s’alluma cette nuit du 28 janvier 2021, au large de la Vendée, alors que Yannick Bestaven s’approchait du ponton du port des Sables d’Olonne aux alentous de 4h du matin.

Le skipper français Yannick Bestaven participait au Vendée Globe pour la deuxième fois. A bord de Maître Coq IV, il est le troisième aventurier à franchir la ligne d’arrivée environ 8 heures après le meneur. Il finira tout de même par gagner la course grâce à sa bonification de 10 heures et 15minutes, reçue pour avoir aidé au sauvetage en mer de son compétiteur Kevin Escoffier au large du cap de Bonne Esperance en décembre dernier. En effet, Charlie Dalin à bord d’Apivia, était le premier à passer la ligne d’arrivée en 80 jours, 6 heures, 15 minutes et 47 secondes. Il était suivi par son compatriote Louis Burton à bord de Bureau Vallée 2. Ils seront placés respectivement deuxième et troisième, le bonus gagné par Bestaven lui permettant d’accéder au titre de vainqueur.

"Ma qualité principale ? Je suis têtu !"

Yannick Bestaven, vainqueur du Vendée Globe 2020-2021
Patrick Pruniaux and Yannick Bestaven
Benjamin Dutreux

Au poignet de Bestaven, une Diver Chromomètre 44 mm noire. Au poignet de Dalin, une Diver X Cape Horn. Les deux ont bien mérité de se rappeler éternellement de leur Odyssée en un simple regard du poignet.

Le premier de nos Ulysses à rejoindre les Sables d'Olonne est Benjamin Dutreux à la neuvième place. Pour sa première participation, il termine dans le top 10 après 81 jours, 19 heures, 45 minutes et 20 secondes de course. Le but de Benjamin n'était pas seulement la compétition mais aussi la sensibilisation à la protection de l'eau. Il alerte sans relâche sur les dégats provoqués par la pollution et le réchauffement climatique. Après la course, il affirme: "J'ai eu beaucoup de plaisir pendant le premier mois de la course. J'ai été capable de me mesurer aux meilleurs bateaux du monde. Me retrouver à cette position dans le classement final est incroyable pour un si petit budget et une petite équipe comme la notre." Félicitations à lui d'avoir terminé son odyssée autour du monde!

WeChatDesktop WeChatMobile