FREAK X EXPLORE LE SILICIUM

News et événements

Deux nouveaux modèles FREAK X exceptionnels émergent du facteur-X et s’habillent d’une lumineuse mosaïque de couleurs : la marqueterie de silicium, une surprenante technique décorative dont seul Ulysse Nardin détient le secret.

Maître incontesté du silicium depuis 2001, Ulysse Nardin continue sur sa lancée eXploratrice et convertit un matériau venu de l’industrie électronique en un véritable métier d’Art. Après le lancement de ses collections « X » lors du Salon International de la Haute Horlogerie à Genève, la Maison horlogère présente aujourd’hui deux nouvelles FREAK X épatantes, enrichies d’une technique décorative se trouvant jusqu’à présent au-delà des frontières du connu : la marqueterie de silicium. Révolutionnaire, le silicium avait déjà conquis une place de choix dans les mouvements des montres Ulysse Nardin. Il s’eXhibe désormais sur leurs cadrans.

Grande première dans l’histoire de l’horlogerie, la marqueterie de silicium est un assemblage de morceaux de wafers de silicium découpés grâce à un faisceau plasma. Tout l’art de cette technique repose sur la dextérité de l’artisan, le silicium utilisé étant d’une friabilité et fragilité extrêmes lors de la manipulation. Le seul fait de superposer légèrement les morceaux au lieu de les imbriquer suffit à en ébrécher les bords. C’est un véritable « métier d’art technologique » qui consiste en l’assemblage et le collage, à la main, des quelques 120 pièces nécessaires à la création de ces étonnantes mosaïques. L’effet en est inégalable, tant l’œil se trouve comme capturé par les miroitements de la marqueterie, semblables à des rayons lasers.

Les cadrans de marqueterie de ces deux nouvelles variantes de la FREAK X, un « X » doré sur un camaïeu de bleus pour la première, un « X » argenté sur fond bleu violacé pour la deuxième, sont extrêmement réactifs à la lumière. La marqueterie de silicium offre en effet un spectacle de reflets sans égal, les quelques 120 baguettes de différentes tailles et teintes s’illuminant à mesure que la lumière balaye le cadran, comme un faisceau de rayons X !

Petite cousine des premiers modèles Freak, la FREAK X apparaît comme le point d’entrée dans la collection FREAK. Reprenant un grand nombre de ses éléments esthétiques et fonctionnels, elle constitue une avancée en terre inconnue. Passant de 45 mm à 43 mm, son diamètre garantit pourtant une meilleure lisibilité et facilite son utilisation. Par ailleurs, elle rompt avec l’un des codes les plus emblématiques des modèles FREAK VISION et FREAK OUT : l’heure ne se corrige plus à l’aide de la lunette mais bien par la couronne. Le mouvement « baguette » est toujours équipé d’un carrousel tournant sur lui-même une fois par heure pour indiquer le temps qui passe. Gagnant en simplicité et en audace, le mouvement possède moins de roues. Cadran et aiguilles disparaissent également. Ce sont ainsi le pont central et l’une des roues qui indiquent respectivement les minutes et les heures. Oscillant à l’intérieur mais entièrement exposée au regard, redécouvrez l’une des innovations les plus impressionnantes de la FREAK VISION : un balancier extra-léger et extra-large en silicium, équipé de blocs d'inertie en nickel et de micro-lames de stabilisation. Le mouvement lui-même, le nouveau calibre UN-230, est la fusion des calibres UN-118 et FREAK VISION UN-250. Revisitée, sa boîte arbore quant à elle un style différent, avec ses courbes délicatement tendues.

Pour les Ulysse des temps modernes, c’est un appel à l’aventure.