MISSION MILITARY : LA FLOTTE S’AGRANDIT

News et événements

Deux nouvelles recrues ont rejoint les rangs de l’escadron Marine Torpilleur Military. Noir et kaki ou bronze et bleu nuit, ces machines de guerre modernes semblent tout droit sorties du vestiaire militaire : casual, confortables et aussi minimalistes que les contre-torpilleurs qui leur ont donné leur nom.

Ce printemps, Ulysse Nardin met à l’honneur son héritage militaire en enrichissant sa collection Marine Torpilleur Military de deux nouvelles références kaki et bronze, deux éditions limitées à 300 pièces au style militaire à la fois décontracté et rigide, urbain et aventurier, élégant et libre.

« L’inspiration militaire est une tendance qui, depuis la fin du XIXème siècle, envahit de façon cyclique nos garde-robes et qui signe souvent son grand retour dans les collections printemps-été des fashion Week. Pourquoi pas au poignet ? » commente Françoise Bezzola, directrice marketing et communication d’Ulysse Nardin.

« L'influence militaire sur la mode est si répandue que nous ne la voyons presque plus. Ulysse Nardin a longtemps figuré parmi les horlogers les plus convoités des officiers de marine au XXème siècle, et le style militaire fait partie de l’ADN de nos montres. Ajouter une référence « kaki » et une référence « bronze » est une étape naturelle d’évolution de cette collection ».  

Des courbes dynamiques et une stature militaire évidente marquent l'identité de ces deux nouvelles montres dynamo contemporaines. Deux interprétations qui incarnent l'élégance intemporelle des garde-temps militaires d'antan. Proposée à l’origine avec un cadran blanc cassé « coquille d’œuf » assorti à un bracelet en cuir brun clair au look vintage ou un fond noir avec des chiffres arabes oranges et bracelet noir surpiqué de la même couleur orangée que les indexes luminescents, ce sont deux nouvelles éditions qu’Ulysse Nardin propulse sur le devant de la scène : une version full black en DLC noir avec cadran noir et touches de kaki sur les indexes et le bracelet façon « tissu treillis » kaki, et une version en bronze – matériau « évolutif » - avec cadran bleu nuit. Le choix du bronze, métal découvert 3000 ans avant Jésus-Christ, largement utilisé dans l’histoire des différentes marines militaires à travers le monde pour sa robustesse (hélices, scaphandres, etc.) s’inscrit tout à fait dans cette logique. Amagnétique, le bronze est très résistant à la corrosion grâce au phénomène d’oxydation qui forme une pellicule superficielle d’oxyde protecteur une fois stabilisé. Ainsi, chaque boîte s’altèrera naturellement au porté et à l’usage, offrant à son propriétaire une relation unique avec son garde-temps. La Military Bronze est proposée avec un fond en acier inoxydable afin d’éviter tout risque d’allergies.

« Depuis le mois de février dernier, la nouvelle Marine Torpilleur Military Bronze est disponible en précommande sur le site internet d’Ulysse Nardin. Ce process de commande en ligne anticipée est un franc succès et nous permet de prendre la température de désirabilité du produit avant son arrivée sur le point de vente ». affirme Patrick Pruniaux, CEO d’Ulysse Nardin.

Étanches jusqu'à 50 mètres et estampillées de l'emblématique Torpilleur sur le fond, les deux éditions sont habillées d'une majestueuse couronne et d'un boîtier 44 mm. Muni du mouvement Manufacture UN-118, équipé d’un échappement à ancre en silicium, le modèle est certifié COSC. La petite seconde, située à 6 heures, est agrémentée du numéro individuel teinté de rouge. Le modèle, gravé des initiales C.W. (« Chronometer Watch »), affiche fièrement sa référence aux chronomètres militaires du passé, dont le design respectait rigoureusement les codes des forces armées.

Incarnation de la grandeur militaire passée et d’inspiration vintage, ces deux nouvelles éditions Marine Torpilleur Military s'imposent avec raffinement. Fidèles à son nom, elles rendent hommage aux petits navires dont l'agilité permettait de contrer les plus grands. Ces nouveautés ne sont que deux escales parmi les nombreuses autres qui se profilent à l’horizon.