Équipe des "Ulysses"

Équipe des "Ulysses"

FRED BUYLE, L’APNÉISTE INTREPIDE

Ulysse Nardin, horloger de la mer, est fier d’annoncer son partenariat avec l’apnéiste et photographe Frédéric Buyle. Explorateur des fonds marins, Buyle a passé la majeure partie des trois dernières décennies sous l’eau, à capturer des images des profondeurs avec un appareil photo, un peu de lumière naturelle et une grande bouffée d’oxygène.

Du soleil, de l’eau, de l’air. Fred Buyle utilise la photographie sous-marine pour changer notre perception des océans. Grâce à ses audacieuses explorations, nous pouvons nous émerveiller devant les icebergs de l’Antarctique vus à travers les yeux d’un orque, nager avec les requins et observer les rayons du soleil percer la surface de l’eau à 60 mètres de profondeur.

Sans jamais perturber l’écosystème fragile de la mer, Buyle utilise son savoir-faire artistique pour capturer les animaux rares des profondeurs sur pellicule, tout en les marquant à l’aide de balises pour le compte des biologistes. Capable d’atteindre 60 mètres de profondeur avec une seule inspiration, il prend des clichés en lumière naturelle. Né en Belgique, Buyle est spécialisé dans la capture d’images de requins dans leur habitat naturel, sans cage de protection. Il plonge en toute liberté avec des espèces emblématiques, comme les requins-marteaux, les requins tigres et même les grands requins blancs.

Pour accompagner Buyle dans les profondeurs de la mer, Ulysse Nardin a créé la Diver Deep Dive, une montre de sport robuste et fonctionnelle, étanche jusqu’à 1 000 mètres. « Aujourd’hui, alors même que nous redéfinissons la notion de mobilité, il est essentiel de pouvoir emporter partout avec soi un objet qui en dit si long sur nous, » explique Patrick Pruniaux, CEO d’Ulysse Nardin. Entraînée par le calibre Manufacture UN-320, les fonctionnalités de la Diver Deep Dive ont été pensées pour les plongeurs professionnels : une valve à hélium, un protège-couronne en titane amovible, un bracelet en caoutchouc extensible et ajustable, et une grande lunette dotée de 12 crans pour une manipulation aisée, même avec des gants de plongée. Quinze requins ornent son cadran, en plus de celui qui est frappé sur le fond de la boîte, pour nous rappeler que l’homme n’est qu’un visiteur dans les profondeurs et que la mer appartient aux animaux.

« Depuis que je suis tout petit, je suis fasciné par trois choses : les vélos, les voiliers et les montres mécaniques. Ce sont tous des objets très techniques, qui fonctionnent à l’aide d’énergies naturelles et ont ce petit truc magique en plus. » raconte Buyle.

Audacieux, respectueux et talentueux, Fred Buyle n’a pas fini de nous surprendre.

ALEX CAIZERGUES, PLUS RAPIDE QUE LE VENT

Ulysse Nardin, horloger de la mer, est fier d’annoncer son partenariat avec le premier homme au monde à avoir franchi le mur des 100 km/h sur l'eau avec un engin à voile. Alex Caizergues, le kite surfer fran-çais à l’impressionnant palmarès - tous sports de glisse confondus - est l’actuel détenteur du record du monde de vitesse en kite surf avec un run de 107,3 km/h de moyenne sur 500m soit 57,98 nds.

A force d’obstination et de constance, Alex s’est forgé une carrière, une vie, dans l’univers de la glisse. Il est surtout un amoureux de l’aventure: sportive ou humaine, c’est elle qui le transporte et lui donne la force de dépasser toutes les limites. C’est tout naturellement qu’Alex vient rejoindre l’armada grandissante des aventuriers d’Ulysse Nardin. Car c’est aux explorateurs des temps modernes que s’adresse Ulysse Nardin, aux Ulysses d’aujourd’hui, à ceux qui aiment casser les règles, larguer les amarres, nager à contre-courant. Aux Beautiful Freaks.

« Entre une session pour cause de mistral favorable et un déjeuner en famille, je choisis le kite », se justifie Alex. Il continue : « En fait, je vis au rythme du vent ». Une vie faite de sacrifices et de volonté.  « Il faut tout donner pour ne pas être hors course. Et chaque année, c’est de plus en plus difficile car le niveau ne cesse d’augmenter. » En kite, on est seul sur la planche, mais seul aussi fasse au chronomètre. Les sportifs et les horlogers ont toujours été connectés. « Le temps est crucial pour moi et la synergie est réelle. » conclut-il.  

Pour accompagner Alex sur la surface de l’eau, la Diver Deep Dive d’Ulysse Nardin. Une montre de sport robuste et fonctionnelle, étanche jusqu’à 1 000 mètres. Entraînée par le calibre Manufacture UN-320, les fonctionnalités de la Diver Deep Dive ont été pensées pour les sports extrêmes sous et sur la mer : une valve à hélium, un protège-couronne en titane amovible, un bracelet en caoutchouc extensible et ajustable, et une grande lunette dotée de 12 crans pour une manipulation aisée. Quinze requins ornent son cadran, en plus de celui qui est frappé sur le fond de la boîte, pour nous rappeler que l’homme n’est qu’un visiteur des océans et que la mer appartient aux animaux.

Déterminé, respectueux et talentueux, Alex Caizergues n’a pas fini de nous surprendre.

Skipper et navigateur franco-australien

Sébastien Destremau, skipper et navigateur franco-australien, vainqueur de la Sydney-Hobart Race en 1998, considérée par certains comme la course à la voile la plus difficile au monde, décide en 2016 de s'attaquer à un défi encore plus grand : le Vendée Globe, la course à la voile autour du monde en solitaire la plus redoutable. Malgré des avaries techniques, un manque de nourriture et même une coque fissurée, il atteint son but après un périple de124 jours et est accueilli en héros aux Sables d’Olonne. Cinq fois champion du monde, il représente également la France aux Jeux Olympiques.

- 5 campagnes pour la Coupe de l'America

- 124 jours en mer en solitaire pour le Vendée Globe 2016

- Une victoire à la Sydney-Hobart

- Une campagne olympique en Flying Dutchman

- Une victoire en solitaire sur la Calero Solo Transat 2016

Champion français de snowboard, homme de la mer et explorateur marin / de la montagne

Mathieu Crepel, athlète français et champion du monde de snowboard, est invité à participer à l'Arctic Challenge à seulement 15 ans. Il poursuit sur sa lancée et devient le premier champion du monde de pipe français en remportant le globe de cristal. Lors des championnats du monde de snowboard 2007 à Arosa en Suisse, il devient le premier rider à poser un switch backside 12 en compétition et marque ainsi de son empreinte l'histoire du snowboard. Il représente également la France aux Jeux Olympiques d'hiver de 2006. Mathieu Crepel est un véritable « homme de la mer » : à l'écoute de la nature, des cycles de l'eau et des saisons, il est autant passionné par le surf que par le snowboard. Il partage son temps entre la montagne et la mer, entre les flocons de neige et les vagues.

- Champion du monde « Ticket To Ride » (TTR) 2006

- 2 fois champion du monde FIS 2007

- Médaille d'argent lors des Winter X Games 2010

- Vainqueur du légendaire Banked Slalom 2016

- 2 titres olympiques (2006 et 2010)

Romain Pilliard

Romain Pilliard est un navigateur français. Né à Paris, c’est en Bretagne qu’il découvre la voile lors de vacances en famille. Il participe à La Solitaire du Figaro en 2000 et 2001, et navigue en tant qu’équipier, notamment pour la navigatrice britannique Ellen MacArthur.

Avec sa femme, il fonde l’agence de marketing sportif spécialisée dans la voile, EOL Sports & Lifestyle. Ensemble, ils créent en 2008 la Tour de Belle-Île, premier grand événement annuel de voile en France regroupant aujourd’hui plus de 500 bateaux.

En 2018, il s’inscrit à la Route du Rhum. Son voilier, le Remade – Use it Again ! appartenait notamment à Ellen MacArthur lors de son tour du monde en solitaire. La deuxième vie que Romain Pilliard offre aujourd’hui à ce trimaran témoigne de sa volonté de promouvoir une économie circulaire pour un avenir durable. Il s’intègre donc parfaitement à la philosophie de la marque Ulysse Nardin, sensible à la préservation de l’environnement.

DAN LENARD

Dan Lenard rejoint l’Armada d’explorateurs d’Ulysse Nardin, aux côtés de l’apnéiste et photographe Fred Buyle, des navigateurs Sébastien Destremau et Romain Pilliard, du snowboarder et surfer Mathieu Crépel et du champion de kitesurf Alex Caizergues. À l’image du héros de l’Odyssée d’Homère, ces Ulysses des temps modernes se lancent à la conquête de leurs rêves et de leurs ambitions, prêts à affronter l’inconnu et les obstacles éventuels.

Au cours de ce périple, le véritable défi de Dan consiste à naviguer seul sur son voilier de 10 mètres, le SCIA, dépourvu de tout équipement. Il ne bénéficie aucunement du concours d’un moteur, de matériel électronique, d'un GPS, d'un journal de bord, d'une boussole ou d'un pilote automatique. Le seul accessoire à l’accompagner dans cette expédition solitaire : la montre qu’il porte au poignet, une Ulysse Nardin Diver Chronometer Great White.

La mission Vela-Code est présente sur deux réseaux sociaux : @vela.code sur Instagram et la Vela-page sur Facebook. Le SCIA sera équipé d’un traceur-balise, qui transmettra la position de Dan à chaque heure de son voyage. Mais notre explorateur ne pourra pas utiliser ce dispositif pour suivre sa progression – contrairement à son public. L’équipe à terre actualisera les comptes du projet sur les réseaux sociaux, et le site Web affichera son état d’avancement grâce aux données émises par la balise. Du 20 janvier au 5 février environ, Dan sera coupé du monde, jusqu'à son arrivée dans les Caraïbes. Un voyage avec une mission, un appel à la prise de conscience, une aventure réservée aux plus téméraires.

BEN THOUARD

Né le 14 Mars 1986, c’est sur la côte Toulonnaise que Ben grandit. Il évolue dans un univers maritime grâce à un père passionné de voile. Entraîné par ses grands frères, il découvre très jeune le surf et le windsurf et passera le plus grand de son temps dans l’eau. À l’âge de 15 ans, il découvre la photo et développe son sens artistique ainsi que son goût pour la photographie… C’est décidé, il en fera son métier !

Après une année passée aux ateliers des beaux-arts, et deux ans à l’école ICART Photo de Paris, il n’a qu’une seule idée en tête, allier ses deux passions : la photo et les sports de glisse aquatiques. A l’âge de 19 ans, il débarque à Hawaii : la mecque du surf et du windsurf. Rapidement, les contacts se font et les premières parutions tombent. Il débute alors dans la prise de vue aquatique.

Durant plus de trois ans, il va parcourir le monde aux côtés de professionnels de la glisse à la recherche de paysages paradisiaques et de vagues vierges. À 22 ans, il décide de poser ses boîtiers à Tahiti, son pays coup de cœur… Il fait de la célèbre vague de Teahupoo son spot favori et de la prise de vue aquatique sa spécialité dans toutes les disciplines de glisse. Il pose alors un œil nouveau sur la photo de mer, n’hésitant pas à affronter des vagues de plusieurs mètres à la recherche de nouveaux angles, de nouveaux clichés…

Depuis plus de dix ans, Ben explore et photographie les vagues de Tahiti et ses îles et décide d’en faire un réel projet. C’est une quête sans fin, il guette les bonnes conditions, la bonne lumière, attend ces instants qui lui permettent d’immortaliser ces formes que l’océan produit pendant quelques secondes. Il dévoile tout son travail dans son livre SURFACE, un ouvrage de 184 pages bilingue EN/FR qui offre sa vision personnelle de l’océan.
 

AWARDS:

- 2013 - RED BULL ILLUME Semi Finalist : Illumination Category.

- 2014 - ISPO AWARD Gold Winner : Photo Category

- 2016 - SALT AWARD Winner : Water category

- 2016 - RED BULL ILLUME Finalist : Masterpiece Category

- 2016 - MONSTER CHILDREN Photo Competition Winner : Action Category

- 2017 - CANON Editor’s Choice Contest Winner X2 : Sport and Nature Category

- 2017 - WSSF - Pro Photographer Showdown : People’s Choice Winner