Ulysse Nardin offre une garantie prolongée de 5 ans sur toutes les montres nouvellement achetées. ÉTENDRE VOTRE GARANTIE.

Nouveau souffle pour le sport et les marins :
Ulysse Nardin et la "Vendée-Arctique-Les-Sables-d'Olonne

The Unknown

Alors que la plupart des grands événements sportifs de l’année ont été annulés, Ulysse Nardin s’associe en tant que chronométreur officiel à l'une des rares compétitions sportives maintenue à l’agenda de l'été 2020 : La course océanique qualificative du Vendée Globe, la « Vendée-Arctique-les-Sables d’Olonne ».

Un « avant-propos » historique au Vendée Globe

En novembre 2019, Ulysse Nardin annonçait qu’elle s’associait à la course nautique en solitaire la plus rigoureuse, au défi le plus héroïque qui soit : le tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance, le Vendée Globe. Dans l’esprit qui l’unit aux explorateurs et aux aventuriers intrépides de ce monde, Ulysse Nardin fait phosphorer aujourd’hui son partenariat avec « l’Everest des mers » en devenant le chronométreur officiel d’une grande première, la Vendée-Arctique-Les-Sables d’Olonne, dont le départ se tiendra le 4 juillet prochain, dernière course avant le Vendée Globe. Cap au Nord !

Une course inédite et exigeante à la sortie du confinement

Première épreuve sportive à reprendre après le confinement, la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne porte un message optimiste et joyeux. La plupart des marins n’ayant pas navigué depuis plusieurs mois étant donné la conjoncture, tous sont pressés de reprendre la barre et briser les vagues avec fougue et excitation. L’exploration de la mer et l’exploration de soi comme seuls horizons. Se préparer au plus grand défi de leur vie dans des conditions sportives extrêmes. Ils n’auront plus besoin d’attendre longtemps puisque le départ est confirmé à l’agenda dans moins de 3 semaines, le 4 juillet 2020. 3600 milles nautiques (soit environ 6 600 kilomètres) en solitaire pour un parcours innovant autour d’un grand triangle culminant aux abords du cercle polaire (60°N), en passant par les terres volcaniques islandaises et le bleu profond des Açores. Avant de flirter avec le 60°S durant le Vendée Globe, les skippers de la Classe IMOCA vont s’aventurer pour la première fois vers le grand nord, en solitaire sans escale et sans assistance. Dix à douze jours de navigation dans des conditions de mer peu connues des skippers. Mais pas que ! Il n’y aura pas de nuit en plein été à l’approche du cercle polaire. De quoi complètement bouleverser l’horloge interne des marins et les mettre à rude épreuve face à un ciel qui ne dort jamais. Cette course véhiculera naturellement des valeurs chères à la Manufacture horlogère : la nature, le dépassement de soi et l’exploration. Tout comme le Vendée Globe, la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne ne s’adresse pas à ceux qui doutent. C’est une compétition réservée aux marins qui pensent être capables de repousser leurs limites, d’affronter leurs peurs et la force incroyable de la nature afin de terminer une aventure épique, leur propre Odyssée. Un unique « prologue » préparatoire pour s’imprégner des conditions houleuses et endiablées de la danse du Vendée Globe. Cette épreuve courte permettra aux skippers d’éprouver leur bateau récemment sorti de chantier et, pour certains, de se qualifier pour le Vendée Globe. Un véritable « échauffement » mental et technique pour tester ses limites et roder les bateaux, valider les dernières modifications, se mettre dans l’esprit du Vendée Globe et s’y qualifier.

Le challenge Ulysse Nardin : Une course dans la course pour célébrer ce parcours déjà mythique

La Classe IMOCA et la Direction de Course du Vendée Globe ont travaillé main dans la main pour remplacer les deux transats en solitaire qui n’ont pu se tenir comme prévu au printemps à cause de la crise du COVID-19. A l’origine, le Championnat des IMOCA Globe Series comptait deux transatlantiques en ce début de saison 2020 : la Transat CIC en mai (Brest-Charleston) qui a été annulée puis la Transat New York-Vendée-Les Sables d’Olonne qui a été réinventée pour donner naissance à ce parcours inédit vers l’Arctique.

A travers leur partenariat, la Classe IMOCA et Ulysse Nardin ont décidé de donner une dimension supplémentaire à cette aventure dans le grand nord en créant le Challenge Ulysse Nardin : une course dans la course pour célébrer le 1er de ces skippers-aventuriers qui passera le Waypoint COI-UNESCO (62° N-25° W). Tout un symbole pour une marque horlogère née des instruments de navigation nautique. Le premier à franchir cette étape recevra son talisman Ulysse Nardin, une DIVER 44mm bleue, un appel à l’aventure attaché au poignet.

Le parcours de la course dessine un tracé triangulaire. Première des formes géométriques, le triangle évoque avant tout le symbolisme du chiffre 3. Dans de nombreuses traditions, il fait écho à des notions de détermination, de puissance et de feu ou bien même de stabilité et d’équilibre comme en architecture. On voit s’y dessiner trois points de passage importants pour les skippers, trois balises virtuelles pour les trois « partenaires sciences et littérature » de la course : L’Institut Pasteur, la COI-UNESCO et les Éditions Galimard.

« Ulysse véhicule des images et surtout des histoires qui ont irrigué toute la culture occidentale. Ce personnage est vieux de plus de 2000 ans, dans les textes d’Homère, dans l’Illiade, puis dans l’Odyssée. Il est en bateau. Il traverse en mer les plus incroyables aventures. Le chant des sirènes… le cyclope… Ulysse est ingénieux, rusé, d’une brillante intelligence. Il pense plus vite et plus loin que les autres. C’est un aventurier. Il sait patienter, il sait persévérer, il est courageux, il découvre et explore. Ces hommes au départ de la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne, incarnent les valeurs d’Ulysse Nardin, le courage, la témérité, l’aventure et l’abnégation. Ils sont eux aussi des « Ulysses »

Raconte Patrick Pruniaux, CEO d’Ulysse Nardin.

« Nous sommes ravis d’accueillir Ulysse Nardin en tant que Chronométreur Officiel de la Vendée-Arctique-Les-Sables d’Olonne. Une collaboration qui s’inscrit dans la continuité du partenariat que la marque développe avec le Vendée Globe, » confie Antoine Mermod, Président de la Classe IMOCA. « Prologue du tour du monde en solitaire, cette épreuve qui a été imaginée avec ce parcours inédit vers le cercle polaire arctique, sollicitera les skippers et leur bateau tout en leur proposant un véritable voyage maritime. Qui ne mieux qu’Ulysse Nardin, une marque qui parle aux aventuriers, pour nous accompagner dans cette grande première pour la flotte IMOCA. »

Pas de ponton, pas de public

Bien évidemment, tout est mis en œuvre pour protéger les skippers et l’équipe organisatrice s’adapte au contexte sanitaire. Un confinement strict de 5 jours avant départ des coureurs est notamment prévu ainsi qu’un test sérologique. Il n’y aura pas de village de départ sur place, ni d’accueil de public. Les marins sont invités à se rendre directement sur la ligne de départ depuis leur port d’attache, sans passer par les pontons. Le dispositif d’arrivée pourrait être plus souple si la situation le permet mais, pour l’heure, le principe de précaution impose un scenario strict et une organisation centrée sur le sportif, la sécurité et une communication 100% digitale.

« Assez ironiquement, les marins sont sensés être des experts en confinement puisqu’ils expérimentent la navigation en solitaire en pleine mer. Ce que les marins vivent lors de leurs périodes au long cours, ressemble étrangement au confinement que nous venons de vivre. »

Françoise BEZZOLA, directrice marketing d’Ulysse Nardin.

Nos dernières créations

Diver Chronograph 44 mm

Edition limitée à 300 pièces

11 900 €
Diver Chronograph 44 mm

11 500 €
Diver Chronograph 44 mm

38 500 €

Newsletter

Découvrez notre newsletter pour vous tenir informé des dernières montres Ulysse Nardin, les événements et idées.

S'inscrire
WeChatDesktop WeChatMobile