Votre confort et votre sécurité sont primordiaux pour Ulysse Nardin. Découvrez vos modèles préférés à domicile.

Prendre rendez-vous Fermer

Émail

Enamel technique

Technique décorative oubliée et maîtrisée uniquement
par une petite poignée d’artisans,
l’émaillage n’est utilisé que sur les montres d’exception.

Émail «Grand Feu»

Généralement blanc, beige ou opaque, le cadran en émail « Grand Feu » s’est largement répandu à partir du 17e siècle. Le terme « Email» est réservé aux produits vitrifiables résultant de la fusion, vitrification ou frittage d’une substance constituées de matières minérales fondu à une température d’au moins 500°C.

Xplorer
Grand Feu enamel
Flinqué enamel

Émail «Guilloché et Flinqué»

Il s’agit de la combinaison parfaite de deux techniques ancestrales : le guillochage et l’émaillage. On parle de « Guilloché » lorsque le décor est réalisé à l’unité sur une guillocheuse. Les coûts sont assez importants et par conséquent cette technique est réservée à un cadran généralement en métal précieux comme en or ou en argent.

Xplorer

Émail «Champlevé»

Les artisans Byzantins reprennent et perfectionnent une technique utilisée par les Romains qui creusaient des cavités dans une base en métal et y déposaient une pâte de verre ou du flux. Cette technique est appelée « Champlevé ». La plupart des émaux byzantins connus datent du IXe au XIIe siècle.

Xplorer
Champlevé enamel
Cloisonné enamel

Émail «Cloisonné»

Trouvant ses origines bien avant le Moyen-âge et utilisée abondamment sous l’Empire Byzantin ainsi qu’en Occident dès le IVe siècle, cette méthode consiste à créer des compartiments ou des logements à l’aide de fil d’or afin d’y déposer l’émail avec la plus grande précision.

Xplorer

Complexité, finesse des détails, décors réalistes et effet d’ensemble magique expliquent notamment le désir intense et ancestral des collectionneurs de posséder des montres émaillées.

WeChatDesktop WeChatMobile